Le perfectionnisme est un poison

Plusieurs personnes croient que perfectionnisme est gage de succès, mais en fait, ce n’est pas du tout le cas puisque le perfectionnisme est la « fâcheuse » tendance à croire fermement que la perfection peut et doit être atteinte absolument (ouf!).

En fait, la personne perfectionniste s’impose des standards d’excellence extrêmement difficiles à atteindre, voire impossibles (eh oui! j’ai déjà fait partie de ces gens). Elle ne sait pas doser ses efforts, se surinvestissant dans des activités de moindre importance au détriment de certaines plus prioritaires. Pour la personne perfectionniste, les détails comptent autant que l’ensemble et elle demeure inflexible dans le choix de ses priorités et de ses façons d’exécuter la plupart de ses tâches.

Celle-ci a de la difficulté à travailler en équipe et à déléguer, puisqu’elle doute constamment d’elle-même, n’acceptant ni ses limites ni ses imperfections face à elle-même. Sa valeur en tant que personne ne dépend que de ses succès et de sa réussite (oh la la, quelle pression!). La moindre erreur est vécue comme une cuisante défaite. Elle est une éternelle insatisfaite et ressent très souvent de l’anxiété, de la honte et de la culpabilité. Elle appréhende l’avenir et redoute l’échec.

Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, j’ai déjà fait partie de ces personnes et j’ai longtemps (trop longtemps même) côtoyé des dirigeants d’entreprises ayant ce profil et je préfère de loin cette définition : le perfectionnisme est un poison.

Voici pourquoi le perfectionnisme est un poison dans notre vie

→ Le perfectionnisme s’en prend à notre qualité de vie 

Il nous donne l’impression de  devoir en faire toujours plus ou mieux (ou après coup, de ne pas en avoir fait assez), ce qui nous cause une insatisfaction perpétuelle, un sentiment de culpabilité, d’échec ou de frustration face à nos capacités de performer, engendrant ainsi une diminution de notre estime personnelle (vous voyez jusqu’où ça nous mène…).

Il détériore nos relations, car nous sommes désagréables, irritables et exigeants envers les autres. Aussi, nous consacrons peu de temps à ceux que nous aimons et la plupart du temps de piètre qualité.

→ Le perfectionnisme s’en prend aussi à notre productivité en diminuant notre efficacité

À vouloir trop bien faire dans le seul et unique but d’atteindre la perfection, nous passons, bien souvent, trop de temps sur une tâche non prioritaire, non essentielle, pour obtenir à la fin de notre journée une quantité trop faible de résultats et c’est ainsi que nous accumulons, entre autres, des retards.

→ Le perfectionnisme provoque un stress quotidien et malsain, cassant notre motivation et notre volonté

Toutes les tâches et activités deviennent énormes, voire insurmontables et intimidantes. De peur d’échouer ou d’être déçus, nous évitons alors d’agir (passivité) ou nous remettons à plus tard (procrastination).

Vous l’aurez compris, j’en suis convaincue, le perfectionnisme est véritablement toxique, car doucement, il finit par nous pourrir la vie et celle de notre entourage.

Je vous invite à prendre un moment de réflexion si vous vous reconnaissez dans ce contenu et je vous propose de lire mon prochain article dans lequel je vous ferai découvrir de belles façons de gérer ce poison et ainsi améliorer votre qualité de vie et, par conséquent, celle de votre entourage.

 

 

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s