Le port des lunettes chez l’enfant

Depuis janvier 2017, nous sommes entrés dans le monde des lunettes pour enfants. Nous avons découvert que ma lunatique de cinq ans faisait de l’hypermétropie.

« L’hypermétropie est un trouble fréquent de la réfraction oculaire, qui correspond le plus souvent à un axe antéro-postérieur de l’oeil trop court et représente en quelque sorte l’inverse de la myopie. Les rayons lumineux convergent en arrière de la rétine, d’où une vision floue de près alors que la vision de loin est correcte. Dans d’autres cas, un cristallin trop plat ou une cornée pas assez bombée sont en cause car ils focalisent mal les images. » Doctissimo.fr

Contrairement à certaines familles, nous avons eu la « chance » d’y être préparés, puisque l’été passé nous avons choisi de lui faire passer un test de vu, sans raison précise, sinon imiter les grands. Quelle surprise lorsque l’optométriste nous a annoncé que notre fille n’avait pas une vision « normale », que la forme de son œil n’était pas tout à fait arrivée à maturité et que cela arrivait souvent en bas âge. Comme elle n’était physiquement pas grande et que la vision était tout de même suffisante (mais pas parfaite), nous avons laissé grandir notre fille de quelques mois, espérant une poussée de croissance. Mais non! Noël est arrivé, avec le verdict final : besoin de  lunettes et ce, pour un temps indéterminé (il arrive parfois à l’adolescence qu’une poussée de croissance replace la forme des yeux).  Cela nous a laissé quatre mois pour en parler, en essayer, dire que c’était beau des lunettes, observer tous ceux qui en avaient, mais surtout, faire le deuil de l’enfant parfait!

Comme nous sommes nouveaux dans le monde des lunettes, j’ai demandé à plusieurs parents de mon entourage de répondre à quelques questions me permettant d’étoffer la réalité quotidienne du port de lunettes chez l’enfant.

MERCI aux parents qui ont acceptés de répondre à mes questions ! (2)

Bienvenue, dans le monde des lunettes pour enfants!

Ce que ça implique au quotidien ?

Le port de lunettes chez l’enfant implique plusieurs éléments.

Le port des lunettes chez l'enfant

Premièrement, une grande maturité!  Accepter de porter ses lunettes, ne pas les déposer n’importe où, demander à ce qu’on les lave, ne pas les oublier, etc. Lorsque l’on a 3, 5 ou même 10 ans, c’est une charge supplémentaire qui incombe à l’enfant et à l’adulte présent au quotidien.

 

Deuxièmement, un changement dans les habitudes. Avant le port des lunettes, ma fille était libre de faire ce qu’elle voulait. Maintenant, elle doit d’abord penser à mettre ses lunettes pour exécuter une tâche. Avec le temps, elle prend conscience que les activités sont plus faciles avec ses lunettes, donc elle tend à vouloir les porter d’elle-même. Bien que cela se passe bien chez la majorité des enfants, il arrive parfois que ceux-ci rejettent le fait de porter ses lunettes et c’est à l’adulte de rassurer l’enfant sur les bienfaits d’une bonne vision.

Les avantages ?

Le port des lunettes chez l'enfant

Selon Véronique, le port des lunettes a eu un effet bénéfique sur l’humeur de son enfant.  « Comme la vue est meilleure, la fatigue, les maux de tête ou les petits accidents comme tomber ou s’enfarger sont diminués ».  Célyna, pour sa part, ajoute que les lunettes ont grandement amélioré la coordination et le focus de sa fillette.

Chez moi, les  lunettes ont permis à ma fille d’être moins renfermée et de participer avec plaisir à ses cours de gymnastique. Elle a cessé de se plaindre d’être fatiguée et fait moins de petites bévues comme s’enfarger, tomber ou échapper des objets.

Pour d’autres familles, ce sont les rendements scolaires qui ont été améliorés : fini le pupitre collé au tableau et bienvenue la concentration!

Les inconvénients ?

Tout n’est pas que rose dans la vie!

Le port des lunettes chez l'enfant

Toujours selon Véronique, les risques de bris est très grand chez un jeune enfant. Le changement des lunettes revient donc rapidement. De plus, la conscientisation des frères et sœurs est aussi importante. « Il arrive parfois que sa jeune sœur attrape les lunettes », le risque de bris est donc très grand!

Pour Célyna, la baisse de la vision est très rapide chez sa fille, ce qui implique un changement de verres aux 6 mois. Cela n’inclut pas automatique la monture, mais tout de même ! C’est un coût régulier à prévoir au portefeuille !

Si l’enfant ne porte pas ses lunettes dès le levé, comme c’est le cas à la maison, le risque d’oubli et le transport deviennent des obstacles de taille. Quel est le meilleur endroit pour les ranger ? Et si papa les met dans son sac et que maman oublie de les reprendre ?

Inutile de rajouter la pluie, le changement de température créant de la buée ou la saleté des petits doigts !

Rendez-vous annuel

L’Ordre des optométristes du Québec :

« Il est recommandé de faire examiner la vision d’un enfant chez qui aucun signe manifeste de problèmes particuliers n’est observé selon le calendrier suivant :

  • Vers l’âge de 6 mois
  • Vers l’âge de 3 ans
  • Avant l’entrée à l’école (4-5 ans)
  • Chaque année, de 6 à 23 ans   »

Cet examen est gratuit pour les enfants.

Dans le cas où l’enfant porte des lunettes, l’optométriste peut recommander d’avoir plus d’un rendez-vous durant l’année. Les examens sont toujours gratuits, mais certains frais peuvent s’ajouter si des gouttes sont nécessaires (ou autres).

L’achat de lunettes

Suite à l’examen, une prescription est remise pour l’achat de lunettes. Dans notre cas, nous en sommes encore qu’à la première paire. Mais lorsqu’il faudra changer, je me demande s’il est préférable d’acheter chez mon optométriste ou dans une boutique spécialisée en vente de lunettes. Qu’en pensez-vous ?

Selon les parents interrogés, plusieurs endroits sont intéressants: les optométristes (évidemment!), Costco, Iris, Lunettes Dépôt, Sears, etc. Certaines boutiques offrent des rabais fort intéressants, il suffit de rester à l’affût !

Malheureusement, plusieurs assurances ne couvrent pas ou peu les frais reliés au port de lunettes que ce soit les verres, la monture, les verres de transition, l’antireflet, l’anti-égratignure, les lunettes de soleil, les verres de contact, les lunettes de sport, les cordes pour retenir les lunettes, etc.

Pour conclure, les émotions!

Ne restons pas sur la note des assurances et des coûts élevés, revenons à du positif !

Le port des lunettesLes lunettes ne sont plus ce qu’elles étaient il y a quelques années. Ce n’est plus « laid », ce n’est plus « différent », c’est plutôt tendance et mode. Certaines personnes portent des lunettes simplement pour le look. Il est donc plus facile pour un enfant d’accepter de porter des lunettes si la société renvoie une image positive de celles-ci.  Il est certain que les enfants vivent de l’inquiétude et un certain deuil, mais dans l’ensemble, les parents qui ont répondu à mes questions considèrent l’arrivée des lunettes comme positive et motivante pour l’enfant. D’ailleurs, ne sont-ils pas tous mignons comme ils sont!

Et vous, votre enfant porte-t-il des lunettes ?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s