PAPA DON’T PREACH

Fais ce que je dis, pas ce que je fais !

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase dans la bouche de nos parents ? Le ton péremptoire était sans équivoque. Par contre, en vieillissant, cette démonstration de force nous laissait un vague sentiment d’injustice; ces demi-dieux que nous croyions infaillibles étaient aussi imparfaits et truffés de défauts que nos petites personnes.

Fais ce que je dis

Maintenant que j’ai des enfants, c’est à mon tour de leur inculquer les bonnes manières et le savoir-vivre. C’est plus facile à dire qu’à faire !

Le syndrome de l’imposteur

Est-ce que je vous ai déjà parlé de mon caractère explosif ? Eh oui ! Un défaut de fabrication : j’ai la mèche courte. C’est très inconvenant lorsqu’on doit expliquer que la patience est une vertu. Bon… il est vrai que mon niveau de tolérance au stress est assez faible et que d’avoir deux enfants en bas âge contribue certainement à l’alimenter, mais ce n’est pas une excuse valable pour justifier mes débordements.

J’imagine ce qui doit se passer dans la tête de mes chéris lorsqu’ils entendent leur père s’époumoner, des poignards dans les yeux, un peu d’écume à la commissure des lèvres.

Ainsi va la vie qui va

Revenons au savoir-vivre. Il doit bien y avoir une raison pour ces multiples entorses aux règles les plus élémentaires du civisme. Cela doit être dans l’air du temps : nous vivons à une époque qui amène à l’individualisme, pour ne pas dire au nombrilisme. Nous aspirons tous au bonheur, et ce, parfois, au détriment de celui des autres.

Exemple : Un automobiliste utilise la voie de droite pour éviter de faire la file au feu rouge. Puis, celui-ci s’insère à l’avant du peloton avec un petit sourire narquois.

Grrr…

Contre-exemple : Quelqu’un vous tient la porte ou s’arrête au passage pour piétons afin de vous laisser traverser.

Oh joie ! Oh allégresse !

Ce genre de comportements, qui font parfois notre journée, sont le remède à la morosité ambiante.

Certains diraient que toutes ces règles de bienséance ont été inventées pour mieux contrôler les masses et obéir à l’autorité. L’être humain fait partie du règne animal et s’imposer un tel système social relève de la névrose. Ce à quoi je réponds…

Ouin, pis ?

Je préfère de loin évoluer dans une société où les gens sont capables de politesses, ne serait-ce que d’un simple signe de tête en guise de remerciement. 

Little Brother is watching

Les enfants scrutent nos moindres faits et gestes. Ils sont des éponges, absorbant le savoir sans discernement. Il est de notre responsabilité de remplir ces caboches de trucs qui vont leur servir toute leur vie — pas seulement le nom des personnages de la Pat’Patrouille.

Ohm… my god que ce n’est pas facile

Je vous laisse sur deux principes de bases acquis lors de mes cours de méditation :

  • Nous avons tous été bébés, innocents et sans méchanceté. Essayez de penser à cela la prochaine fois que vous vous promènerez dans une foule; votre perception du monde en sera changée.
  • Les actions que nous posons ne nous définissent pas à part entière. Il nous arrive à l’occasion de regretter certains gestes ou paroles, de ne pas les assumer pleinement puisqu’ils ne nous ressemblent pas. Il en va de même pour les autres personnes que nous côtoyons. Essayons de ne pas porter de jugement irrévocable à leur propos.

Je sais qu’il est utopique de penser que « tout le monde est fin, tout le monde est gentil ». La vie n’est pas toujours une partie de plaisir. Il faut se doter de mécanismes de défense contre tous ses désagréments qui peuvent miner notre moral. Nous sommes plus de 7 milliards sur cette planète; il va bien falloir apprendre à cohabiter et à se respecter.

Avez-vous compris ? Aimons-nous bande de…!

 

C’est ta vie est aussi sur Facebook, on t’attend! 😉

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s