Votre ado est-il accro aux réseaux sociaux ?

Depuis quelques mois, l’utilisation des médias sociaux par mon plus grand m’inquiète énormément. Mon statut d’enseignant et, par ricochet, mes expériences rattachées à ce métier ne m’aident nullement à apaiser mes craintes. Au fil des dernières années, j’ai malheureusement été trop de fois témoin de cas d’addiction chez les adolescents.

Selon plusieurs chercheurs américains, l’utilisation à outrance des médias sociaux tels Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et YouTube peut mener à la dépendance. Quoi penser de tout ça? Difficile d’y voir clair! En tout cas, voici quelques effets liés à l’utilisation de la Toile.

Effets à craindre

1- La santé mentale et physique

La santé mentale d’un ado peut en prendre pour son rhume lorsqu’il s’éprend à virevolter d’un environnement virtuel à un autre. Une surconsommation des médias sociaux peut malheureusement porter atteinte à son humeur. Parfois, le gentil ado se transforme en ado grognon… et ce, en l’espace d’un seul post sur la Toile! En bref, les troubles de l’humeur sont assez fréquents chez nos ados consommateurs de réseaux sociaux. Qui plus est, il y a aussi les dangers associés aux idées suicidaires. L’intimidation occupe une place prépondérante au sein des médias sociaux et est responsable de beaucoup d’événements tragiques. Nous devons tous être vigilants.

Le manque de sommeil dû aux trop nombreuses nuits blanches passées à texter et/ou à naviguer sur la Toile peut affecter considérablement la santé mentale, mais aussi physique de nos jeunes. Priver le corps de sommeil pendant de longues périodes, surtout à ce stade critique qu’est l’adolescence, peut malheureusement paver la voie à de sérieux problèmes d’ordre immunitaire. Passer fréquemment du mode connexion au mode déconnexion sur les médias sociaux serait directement responsable de la variation des taux de cortisol dans le corps. Le cortisol est cette hormone du stress, peu connue, qui agit discrètement, de façon perverse et qui s’avère dévastatrice pour le corps.

À la liste non banale des conséquences physiques liées à l’utilisation prolongée des médias sociaux sur un appareil mobile, il est aussi à noter qu’une mauvaise posture du corps peut entraîner des maux de tête! En tout temps, il faut garder le corps bien droit et éviter de courber le cou et les épaules lorsqu’on utilise son téléphone portable.

2- L’addiction

Selon plusieurs études, un nombre assourdissant de jeunes disent aller tous les jours sur les médias sociaux… plus de 80% y vont quotidiennement! Espacer les visites numériques à l’intérieur d’une journée semble s’avérer un défi de taille autant pour les jeunes, le système éducatif, que les parents!

Cette quête dangereuse de la valorisation de l’enveloppe corporelle auprès des pairs est certainement au cœur du problème. Ce besoin constant de validation et d’approbation à l’aide de likes sur les réseaux sociaux semble être la clé de l’énigme. Briser ce pattern en proposant des activités ne nécessitant pas l’utilisation de l’Internet s’avère être une piste intéressante à exploiter.

Effets bénéfiques

Quels sont maintenant les bénéfices associés à la consommation des médias sociaux ?

1- Développer un capital social

Pour certains jeunes, entre autres ceux isolés géographiquement, se faire des amis peut s’avérer un défi de taille. En discutant avec les ados, on réalise rapidement qu’il est possible de se créer un réseau à l’aide des communautés virtuelles. Rien de pareil toutefois à un groupe d’amis qu’on peut fréquenter à l’extérieur du monde numérique.

2- Développer la citoyenneté numérique au sein des jeunes générations

L’avenir appartient aux jeunes! Rien de plus vrai, n’est-ce pas! Les générations y et z ont certainement des valeurs et des façons de faire très différentes des baby-boomers et de la génération x. Une de nos responsabilités en tant qu’adulte est de sensibiliser les générations y, z et alpha aux bienfaits de la citoyenneté numérique.

Par citoyenneté numérique, on entend la communication en ligne, le développement des compétences informationnelles, l’utilisation des filtres, le développement de l’esprit critique, l’achat, la vente, la sécurité en ligne et finalement, l’empreinte numérique.

Quelques conseils

1- Superviser, discuter, informer et agir comme modèle

Que ce soit à titre d’enseignant ou de parent, tout adulte a un rôle crucial à jouer auprès des jeunes consommateurs du numérique. La supervision du Web chez nos enfants se veut la pierre angulaire d’une pratique saine et adéquate.

Garder la communication ouverte avec son jeune est aussi capital. En discutant en famille, en toute honnêteté, il devient possible pour le parent d’éduquer et d’informer. Il faut à tout prix garder les lignes de communication ouvertes entre adultes et ados, et agir comme modèle quant à notre propre utilisation des médias sociaux. Ainsi, il devient plus facile de prévenir les contrecoups d’une utilisation malsaine du Web.

2- Comprendre et accepter la différence tout en proposant des alternatives

On a bien beau rêver à notre enfance et se dire que notre génération est plus harmonieuse que celle de nos jeunes, mais on fait fausse route en agissant ainsi. Il ne sert à rien de blâmer les autres générations, ce qu’il faut faire c’est se les apprivoiser, les comprendre, les respecter et trouver des terrains d’entente.

Comme dans tous les aspects de la vie, l’équilibre est la clé. L’équilibre peut s’obtenir de multiples façons, entre autres, en explorant d’autres environnements stimulants comme ceux du sport et des arts. L’idée c’est de proposer des alternatives au Web… et il en existe plusieurs!

Le yoga et la méditation sont aussi des activités très prometteuses pour nos jeunes. Selon des études menées par des neurologues, la méditation permet de relaxer, de relâcher le stress et les tensions internes. Cette pratique peut aussi ralentir le rythme cardiaque, solidifier le système immunitaire et profiter du moment présent tout en améliorant l’attention et la concentration!

Courage… il y a espoir!

Maintenant, soyez un modèle pour nos jeunes :

Débranchez-vous et sortez jouer dehors!

Namaste!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s