TDAH chez l’enfant : On fait le plein de bons liens!

Bonjour chers parents accompagnant au quotidien un(e) jeune rêveur/rêveuse éveillé(e) ou encore tourbillonnant d’énergie… Bonjour à vous qui au quotidien avez le bonheur de vivre auprès de ces petits intenses ou petites bohèmes excentriques. Vous qui avez le bonheur, oui, mais vous qui connaissez bien aussi l’inquiétude, la frustration par moment, le sentiment d’impuissance répété, la fatigue… la réactivité, l’opposition ou le découragement de votre enfant… les commentaires de certains enseignants, le regard de la société… Et vous, qui tentez tant bien que mal de porter tout ça à bout de bras, en souhaitant en venir à bout un jour, à force d’effort et de persévérance…

Octobre… Pour bien des parents, c’est la fin de la course folle de la rentrée; les choses se placent, le nouveau rythme prend son cours. Pour bien des parents peut-être, mais c’est probablement moins le cas pour un parent dont l’enfant est diagnostiqué avec un TDAH ou – dans notre Société en quête perpétuelle de diagnostic- d’un enfant soupçonné d’en avoir un.

Pour ces parents, après les cris, les pleurs, l’anxiété et les résistances de la rentrée de leur enfant, vient leur appréhension et leurs inquiétudes à l’idée de devoir revivre les mêmes cauchemars que l’année scolaire précédente; les périodes de devoirs, les oublis, les commentaires en rouge du prof, les moments de découragement et/ou d’oppositions de leur enfant…

Chaque année se mêlent espoir et anxiété. Peut-être que cette année est un nouveau départ. Peut-être qu’Émile, Léa, ou Julien, a maturé… Peut-être que l’essoufflement est derrière nous…? Nouveau départ!… Puis tranquillement, un à un, reviennent les petits indices que tout n’est pas fini… C’est si essoufflant! Pourquoi est-ce que ça ne fonctionne pas… encore?! Ouille l’école! L’été, c’est tellement plus facile! Mon Ludovick si chaleureux par moment, ma petite Chloé si attachante pourtant… Ouf! Prise 2, 3, 4… Que faire?

Le TDAH se caractérise par d’importantes manifestations d’inattention, d’impulsivité et d’agitation. Jusqu’à tout récemment, on abordait ce trouble comme étant un handicap qu’on ne pouvait guérir, mais avec lequel il était possible d’apprendre à vivre. Les moyens privilégiés d’intervention étaient le travail sur le comportement et la médication.

Depuis peu, cette perspective « d’handicap » commence à inquiéter. Selon ce qui est rapporté par la journaliste Isabelle Paré (Le Devoir, 28 septembre 2017), l’usage de médicaments spécifiques au TDAH ne fait qu’augmenter depuis trois ans si on se fie au nombre de prescriptions faites. L’Institut Nationale d’Excellence en Santé et en Services Sociaux (INESSS) constate l’ampleur de ce phénomène; le nombre de prescriptions de médicaments pour le TDAH chez les jeunes est passé de plus de 24 000 en 2006-2007 à  plus de 47 000 en 2014-2015…

Ça fait maintenant plus de quinze ans que j’accompagne des enfants affectés par cette problématique et leurs réseaux (famille, école) – enfants en début de scolarité ou plus près de l’adolescence – et  je peux vous affirmer que le TDAH n’est pas que handicap.

Ce défi constitue une force à rééquilibrer. En effet, les jeunes affectés d’un TDAH ont des frontières interpersonnelles très souples, ce qui les rend particulièrement vulnérables à la décentration. Par ailleurs, c’est cette même caractéristique qui leur permet de percevoir les atmosphères, d’avoir un processus de pensée très rapide; soit la pensée par images cinq à sept fois plus rapide que la pensée linéaire verbale, de pouvoir penser aussi en dehors du cadre et de porter facilement un regard créatif sur les choses. Le TDAH ne constitue pas que des défis à compenser, il représente aussi une grande force qui est malheureusement actuellement peu investie.

Les jeunes qui évoluent à travers la perspective que le TDAH est une force à rééquilibrer en viennent à apprivoiser leur propre mode de fonctionnement. Ils éprouvent un sentiment accru de cohérence avec eux-mêmes, développent une attitude de pouvoir personnel, persévèrent vers une meilleure maîtrise de leur capacité attentionnelle et comportementale, et progressivement, au quotidien, deviennent plus compétents pour gérer leur attention et atteindre leurs objectifs.

Est-ce ici la perception d’une psy portant des lunettes roses ? Et les explosions, les résistances, les rêveries « longue durée »… elle ne connaît pas ?!? 

Oui, elle connaît! Mais elle sait aussi que les recherches sur le TDAH, en neurosciences et en psychologie de la résilience, indiquent la grande importance d’investir dans ces nouvelles avenues d’intervention; des Interventions de MISE EN FORCE.

Voici l’une des miennes :

De TDAH à Pompon Radar© 

TDAH Le plein de bons liensDe TDAH à Pompon Radar© C’est bien différent que de se regarder et de se voir impuissant, COMPLÈTEMENT MAL PRIS, devant un trouble perçu comme une MALADIE et sur lequel l’enfant croit n’avoir aucun pouvoir… C’est le premier pas dans un cheminement positif, allant au-delà de la lourdeur et de la souffrance du TDA/H… Vers le bonheur d’apprivoiser qui je suis!

TDAH - Diane Dulude psychologue

Les plus récents développements scientifiques permettent de croire en la possibilité de court-circuiter l’évolution du TDAH; il est même possible d’espérer y remédier… Mais pour cela, la première chose à faire est de changer collectivement notre conception du TDAH!

TDAH-Diane Dulude psychologue

Papa, Maman,  Mademoiselle Isabelle, Monsieur Simon…, il faut vous entraîner à poser un nouveau regard sur le TDAH pour être en mesure de le communiquer authentiquement à cet enfant que vous accompagnez!

En ce mois d’octobre et de la sensibilisation au TDAH : C’est le moment idéal pour faire le plein de liens sur le sujet!

C’est pourquoi je vous invite à approfondir tout ça en jetant un coup d’œil au livre que j’ai moi-même écrit sur le sujet ainsi que quelques autres liens que je vous recommande :

Le TDAH, une force à rééquilibrer, par moi (Diane Dulude), aux éditions CRAM. Aussi disponible en version anglaise ADHD, a Power to Rebalance 

Voici deux autres liens, mais qui sont malheureusement en anglais… Au fur et à mesure que la perspective de Mise en Force prendra de la place, on aura accès à  plus de lectures sur le sujet en Français.

ADD and Creativity,  Lynn Weiss, Ph.D. et Moving Beyond ADD/ADHD  De Broitner, R.K. et Hart A.

Je vous invite aussi, si vous ne l’avez pas vue, à regarder le récent témoignage, heureux et aidant, de Kim Rusk à Tout le monde en parle, diffusé le 8 octobre dernier. Elle a parlé des nombreux avantages de son TDAH, dont elle a su tirer profit ainsi que de son livre : J’M LES TDAH

Le meilleur du TDAH, petit article de La Presse+

Pour obtenir toutes les informations concernant mes prochaines formations et conférences grand public ou encore, pour mes formations spécialisées pour les intervenants, organisées selon la demande, consultez mon site web : 

dianeduludepsychologue.ca

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s