Recette pour une vie parfaite

Je sais, je sais. Je vous entends déjà crier : Ben voyons! Pour qui se prend-elle celle-là ? La perfection, ça n’existe pas, encore moins la vie parfaite!

Je ne suis ni psychologue ni psychothérapeute. Je ne connais pas non plus LA vérité et je ne prétends pas tout savoir non plus. Pourtant, je suis persuadée que la vie parfaite existe… Ce n’est simplement pas la même pour tout le monde.

Dans mon billet de blogue précédent, je parlais de la force que la pensée positive peut avoir sur notre quotidien. Eh bien, pour avoir SA vie parfaite, cette pensée positive doit être présente, mais ce n’est pas tout!

Voici ce qui selon moi — jeune femme de 28 ans et curieuse de la vie — constitue les ingrédients de base, à personnaliser, pour obtenir sa propre recette de la vie parfaite. Il s’agit ici d’un dosage proposé, vous pouvez donc assaisonner au goût, selon vos préférences et vos besoins.

Toutefois, ce qui ne change pas, c’est qu’il faut ABSOLUMENT éviter d’utiliser les ingrédients périmés suivants : l’ENVIE et la JALOUSIE. Non seulement empêchent-ils la recette d’être un succès, mais en plus, ils lui donnent un arrière-goût difficile à oublier!

Recette pour une vie parfaite
Photo by Brooke Lark on Unsplash | Adaptation par Isabelle Boucher

Se connaître

Avant toute chose, il est important d’apprendre à se connaître, de savoir qui nous sommes, ce que nous aimons et ce que nous n’aimons pas. Il est nécessaire de savoir ce qui nous fait du bien, ce qui nous comble de bonheur et ce qui nous rend heureux. Il n’y a rien de mal à avoir une date night avec soi-même de temps à autre, pour se ressourcer, se retrouver et faire une introspection.

Il est alors possible de se poser des questions du genre :

1- Quelles sont les valeurs qui me tiennent le plus à cœur♥ 

2- Est-ce que les relations interpersonnelles que j’entretiens avec mes amis, ma famille, mon chum/ma blonde me font du bien ou sont-elles néfastes ?

3- Qu’est-ce qui me fait du bien au quotidien ?

4- En général, suis-je heureux/heureuse ?

Il nous arrive tous ne nous remettre en question, de nous demander si c’est vraiment là que nous nous imaginions être rendus dans la vie. Le plus important, c’est de savoir si cette direction dans laquelle nous nous dirigeons est vraiment LA bonne pour nous. C’est d’être conscient(e) que, même s’il nous est arrivé de faire un peu de hors-piste, nous sommes en voie de retourner sur le bon sentier, celui qui a été fait pour nous. C’est de connaître nos limites, ce que nous acceptons et ce que nous n’acceptons pas. C’est de nous connaître et de nous aimer tels que nous sommes, avant de demander à quelqu’un d’autre de nous accepter et de nous aimer, sans que nous ayons à changer.

Accepter ce que nous ne pouvons changer et changer ce que nous POUVONS.

Isabelle Boucher

Nous vivons dans une société où tout évolue tellement vite que nous ressentons un besoin presque viscéral de vouloir tout contrôler… et je suis la première à avoir ce besoin de contrôle. Pourtant, à bien y penser, ce n’est qu’une illusion.

Voyez-vous, il y a toujours eu et il y aura toujours des éléments incontrôlables à données (très) variables, à commencer par notre propre naissance. C’est pourquoi, afin de rester sain d’esprit, il est important de comprendre et de trouver ce sur quoi nous avons le contrôle et de laisser-aller, d’accepter, ce que nous ne pouvons changer. Par exemple :

Nous n’avons pas le contrôle sur les spéciaux à l’épicerie, mais nous avons le pouvoir de décider ce que nous en ferons : une escalope de veau bien ordinaire ou une version revisitée du veau parmigiana de grand-maman.

• Nous n’avons pas le contrôle (loin de là) sur la température, mais nous avons le choix de nous frustrer et de perdre notre journée à ruminer contre les spécialistes qui, tant bien que mal, essaient de nous aider à planifier notre week-end, ou nous avons le choix (beaucoup plus facile, selon moi) d’utiliser cette journée à bon escient et finalement installer ses décorations qui traînent dans la maison depuis un an.

Nous n’avons pas le contrôle sur un tas de choses, entre autres, sur ceux qui nous entourent, sur leur humeur et leur comportement. Par contre, nous avons le pouvoir de les garder dans nos vies ou de leur dire au revoir afin de continuer d’aller de l’avant et d’être heureux.

Être patient

La patience… une qualité qui manque aujourd’hui dans ce monde où tout va vite et où nous voulons tout, tout de suite. Je trouve donc que le proverbe de François Rabelais a plus que jamais besoin d’être partagé :

Tout vient à point à qui sait attendre. 

                                         Proverbe de François Rabelais

Eh oui, « à qui sait attendre »… J’ai pour mon dire que rien n’arrive pour rien et qu’il y a une raison à toute chose. La VIE nous donne, en temps et en heure, ce dont nous avons le plus besoin. Nous nous demanderons souvent :«  Pourquoi moi  ? Pourquoi maintenant ? », mais nous devons surtout considérer chaque épreuve, qu’elle soit remplie de joie ou de tristesse, comme une LEÇON de vie. À nous de choisir si nous en retirons du positif + ou du négatif – . Et de faire attention à ce que nous souhaitons, puisque ça ne veut pas dire que c’est ce que nous avons vraiment besoin pour être heureux.

Il faut aussi être patient avec autrui. Pris dans le trafic, oh! comme il est facile de traiter de tous les noms les gens qui essaient de nous dépasser ou qui zigzaguent. Avant tout chose, dites-vous que l’une de ces personnes vient peut-être d’apprendre qu’un être cher est à l’hôpital et qu’elle essaie d’être à son chevet le plus rapidement possible. Peut-être aussi qu’elle a réellement un problème de santé mentale, ce qui la rend possiblement moins habile avec un véhicule, mais non moins humaine que vous et moi. Et, entre nous, n’est-il pas plus important d’arriver à destination en un morceau que pas du tout ?  C’est comme ça dans toutes les sphères de notre vie!

En d’autres mots…

Soyez patient avec les autres comme vous aimeriez que les autres  le soient avec vous.

Profiter du moment présent

La première chose qui me vient à l’esprit en pensant à ce dernier ingrédient, c’est :

Les médias sociaux et votre téléphone cellulaire : LÂCHEZ-LES!

Je ne partirai pas sur une grande explication ici, mais je vais plutôt laisser certaines vidéos parler pour moi. Que vous soyez parents ou non, je vous invite à les regarder :

Capsule de Montée de lait de l’émission Format familial à Télé-Québec, mettant en vedette Réal Béland et les parents sur Facebook. Moi aussi, je préfère manger ma crème glacée plutôt que de la prendre en photo. C’est bien meilleur!

Vidéo YouTube de Sumit Mehra  sur la relation entre un père et sa fille : Daughter & Father Relation (sous-titré en anglais).

 Vidéo de Kristina Kuzmic : Priorities  (en anglais seulement) sur les priorités dans la vie, dans ce cas-ci dans la vie d’une mère, d’un parent.

Ces exemples parlent beaucoup des relations parents-enfants, mais selon moi, ils s’appliquent sur toutes les relations interpersonnelles que nous entretenons. Je me permets donc, juste comme ça, de vous proposer un dernier devoir :

Évaluer vos priorités, leur ordre d’importance ainsi que la place qu’ils occupent dans votre vie quotidienne.

La vie parfaite ne sesumerait-elle pas à être heureux, tout simplement ?

Je crois bien que si ! 

En sachant ce qui nous rend bien, ce qui nous fait sourire, en nous entourant des bonnes personnes, en faisant le choix d’être positif, en étant conscient que chaque chose arrive en son temps et en profitant pleinement de chaque moment de joie qui se présentent à nous, je crois sincèrement que nous avons tout en main pour nous créer NOTRE vie parfaite.

Après tout, nous sommes les créateurs de notre propre bonheur…

De notre propre version de la recette pour une vie parfaite!

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s