À l’aube de mes 30 ans, je prends ma santé en main!

À l’aube de mes 30 ans, j’ai décidé de prendre ma santé en main. Il était temps, vous me direz, avec une colite ulcéreuse diagnostiquée il y 10 ans! Je faisais attention oui, mais je me permettais beaucoup d’écart. Et je me rends compte maintenant que j’étais aussi très mal informé au point de vue de l’alimentation et du conditionnement physique.

Je dois aussi avouer que la trentaine me fait peur. Je sais qu’à partir de cet âge-là, notre métabolisme ralentit et la perte de poids devient alors de plus en plus difficile. J’ai alors décidé de changer mon alimentation par moi-même et de m’inscrire au gym en élaborant mon propre plan d’entraînement. Cependant, après quelques semaines, une crise de colite commençait à se pointer le nez et j’avais toujours peur d’aller dans la section musculation de la salle d’entrainement! C’est pour cela que j’ai pris le taureau par les cornes et que j’ai rencontré un entraineur et une nutritionniste. Cela fait maintenant trois semaines que j’ai commencé et ça n’a pas toujours été de toute beauté.

Changer mes habitudes alimentaires

Avant de rencontrer ma nutritionniste, je m’étais dit qu’en mangeant plus de légumes tout irait mieux et que je perdrais du poids. FAUX. C’est là que les crises de colite ont commencé.

En allant voir ma nutritionniste, elle m’a parlé des fibres insolubles et solubles et que dans le cas de ma maladie, ce serait plus avantageux et santé d’aller vers les fibres solubles. VRAI. En seulement quelques jours, ma crise s’est totalement résorbée et tout va pour le mieux!

Elle m’a indiqué que son objectif était de me permettre de devenir autonome dans le choix d’une alimentation saine. Elle ne prône pas de couper des aliments. Sa vision des choses : 80% de repas équilibrés et le 20% restant, on peut se gâter! Franchement ça me va très bien!

Les deux plus gros constats que j’ai pu faire à la fin de la rencontre et sur lesquels je dois travailler pour ma prochaine rencontre avec la nutritionniste sont :

– La vitesse de mastication. Car oui, je peux engloutir mon souper en moins de 5 minutes! Et maintenant, je dois prendre au moins 15 minutes pour le déguster. Je peux vous dire que ce n’est pas si facile à faire et que j’ai besoin de me minuter pour y arriver! Mais peu à peu, je prends l’habitude et je me surprends même parfois à mâcher longtemps mes collations. Tant mieux!

– Couper les sucres ajoutés (glucides/féculents). Attention, on ne parle pas de les couper totalement. Je ne pourrais pas vivre sinon! On parle simplement de les substituer par autre chose et de consommer plus de protéines afin de rester rassasié plus longtemps. Et je vous le dis, ça fonctionne! Je pensais que ce serait le plus difficile à faire, mais vu que les aliments que je mange en remplacement sont aussi plaisants à manger et me remplisse autant, je n’y vois que du feu!

Par exemple, au lieu de manger un croissant avec une grappe de raisins le matin, je mange une toast au lin et quinoa avec du beurre d’arachide accompagnée d’un yogourt dans lequel je mets des framboises et un peu de graines de chia. Mais bon, on s’entend que j’aime mon croissant et que je m’en permets les fins de semaine!

LE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE

Comme je disais, j’ai commencé par m’entrainer par moi-même trois fois par semaine dans une salle d’entrainement proche de chez moi, car je savais que si je devais me déplacer en transport, je me serais vite démotivée et je n’y serais jamais allée! Donc j’y allais trois fois par semaine et j’étais bien fière de moi, jusqu’au jour où j’ai rencontré mon entraineur et qu’il m’a élaboré un VRAI plan d’entrainement. Tellement intense comme plan d’entrainement que mon dos n’a pas accepté la situation et que je suis resté bloqué deux jours à la maison m’empêchant de bouger et d’aller travailler. Mon mal de dos s’est étendu sur deux semaines et je vous dirai que je le sens encore. J’ai donc rappelé mon entraineur en lui expliquant la situation. Nous nous sommes revus afin de retravailler le plan d’entrainement afin qu’il soit conçu pour moi, jeune femme de 29 ans qui n’a aucune force musculaire profonde. J’ai tenté l’entrainement une fois, et pour l’instant, je dois dire que mon corps l’accepte. Maintenant, c’est à mon tour d’accepter que ma perte de poids se fera sur un plus grand laps de temps, mais qu’il sera fait de la bonne manière.

MES IMPRESSIONS

Pour l’instant, je dois dire que je me sens confiante de mener à terme mon projet de remise en forme, de perte de poids et d’alimentation santé. Il faut par contre que je me gère quand je ne vois pas les résultats immédiatement dans le miroir. Je pense qu’en alliant conditionnement physique et alimentation saine, je suis sur la bonne voie. Suivez-moi dans un prochain article pour savoir si ce sera le cas!

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s