La bataille de ma vie

Nous sommes tous des guerriers. Nous nous battons tous contre un obstacle presque infranchissable. Il est différent pour chacun d’entre nous. Que ce soit l’anxiété, une dépendance à la drogue, une maladie génétique… nous avons tous une bataille à faire contre nous-mêmes, pour devenir de meilleurs individus. La bataille de notre vie. Il nous faudra travailler et suer, sans relâche. Ça sera difficile. Mais combien bénéfique!

Ma bataille à moi, c’est mon surplus de poids.

Il y a presque deux ans, je suis rentrée au gym en me disant qu’il me fallait de l’aide. J’avais déjà perdu près de 60 livres par moi-même. Mais là, ça stagnait…

J’ai donc décidé de me payer une « équipe de la mort », kinésiologue et nutritionniste, pour arriver à perdre le 50 livres que je voulais encore voir disparaître.

À mon premier rendez-vous avec mon kinésio, je veux être réaliste dans mes objectifs. La fille, elle a déjà travaillé fort, elle sait c’est quoi. Alors, quand il me demande mon objectif à moyen terme, je lui dis :

– Je veux perdre 30 livres d’ici six mois.

Je n’ai pas dit 50 là! Tu vois combien je suis terre à terre ?

Il me répond :

– On ne mettra pas de chiffre comme objectif. On verra, OK ?

Moi, dans ma tête : Bien oui! C’est ça, le grand!

Mais c’est un professionnel. Moi, je ne connais rien à son travail, right ? J’ai perdu mon 60 livres, seule, en deux ans, en allant au gym trois fois semaines, faire 45 minutes d’elliptique. Puis là, ça fait des mois que je suis devant un mur et que ça ne bouge pas. Alors, je me dis que je vais l’écouter. Je n’ai rien à perdre, hein? Sauf du poids, évidemment!

Mon « équipe de la mort » me fait aussi un plan de guerre de la mort. La guerrière en moi est plus que motivée! Je suis mon plan pendant des semaines, des mois. Je vais au gym au moins quatre fois semaines. Je fais attention à ce que je mange, mais c’est sérieusement difficile, les fins de semaine surtout. Parce que la guerrière, elle aime beaucoup profiter de la vie aussi! Bref, le six mois est terminé et…

J’ai perdu 10 livres… Une première défaite…

Ça me dérange un peu. Mais mon kinésio m’aide à voir le positif. J’ai gagné beaucoup de muscles. Du cardio. Je me sens plus en forme. Je fais des activités que je n’aurais JAMAIS pensé faire (la course, la montée de montagnes, la raquette…), puis j’aime ça. Et surtout, je suis CAPABLE de les faire! Je suis motivée. Dans le fond, ce n’est pas vraiment une défaite!  Mais il y a toujours un côté de moi qui aimerait bien qu’elle arrive, la perte de poids… J’essaie de me dire que je suis maintenant une toutoune sportive! Que si je continue comme ça, je vais me sentir BIEN et qu’en plus, je perdrai du poids!

Et quelques mois plus tard, je me blesse.

Plus capable de courir. De faire la moitié de toutes les belles activités que j’avais commencé à vraiment aimer.

Un nouveau champ de bataille, qui n’était pas prévu.

C’est là qu’une physiothérapeute s’ajoute à mon équipe de la mort. On change les entrainements. On focusse sur d’autres muscles. Sur des activités qui aideraient ma blessure. Je continue à aller au gym quatre fois semaine, même si je commence sérieusement à m’y ennuyer parce que je ne peux pas faire grand-chose. Mon équipe de la mort m’aide beaucoup.

Jusqu’à ce que je sois obligée de tout arrêter. Même le travail.

Je continue la physio. Je suis sous médication. Ça commence à aller mieux. On recommence le gym. Seulement des exercices de renforcement. Je dois laisser du temps à ma jambe de guérir. Beaucoup de temps.

Je suis une guerrière blessée. Je dois guérir, et continuer à me battre.

Je n’ai pas perdu de poids depuis un an. J’en ai même gagné. Une défaite de plus ?

Non. Parce que j’ai gagné quelque chose d’encore plus IMPORTANT.

J’ai compris. J’ai enfin compris la phrase: «On ne mettra pas de chiffre comme objectif.»

Ma vraie bataille, ce n’est plus la perte de poids, le plus vite possible. C’est un changement RADICAL de mon mode de vie.

Il y a quelques mois, j’ai entendu une psychologue, dont je ne me rappelle plus le nom, dire à la télévision que cela prenait CINQ ans pour assimiler à 100% un changement dans notre mode de vie. CINQ ans! Que ce soit pour devenir une famille zéro déchet, arrêter de fumer ou bien adopter un mode de vie actif et sain, cela prend cinq ans pour que cela devienne un automatisme pour notre tête et notre corps.

Je ne veux plus seulement perdre du poids. Si c’était ça, je pourrais aller voir un médecin, me faire brocher l’estomac ou bien prendre des pilules. Mon objectif de guerre n’est plus le même. Je veux être active et bien manger. Je veux être capable de faire des choses que je n’ai jamais faites, par manque d’endurance et de courage! Je veux surtout pouvoir me dire : «JE L’AI FAIT! J’ai gagné la bataille de ma vie! »

La perte de poids n’est plus une bataille en tant que telle. Elle est devenue une CONSÉQUENCE à long terme de ma victoire : VIVRE en santé!

Il n’y en aura pas de facile, comme ils disent! Étape par étape, un champ de bataille à la fois. L’exercice fait maintenant partie de moi. GAGNÉ! J’ai appris à cuisiner des plats sains. GAGNÉ! Prochain champ de bataille ? Le plus difficile pour la guerrière sociable que je suis : faire attention à ce que je mange (et à ce que je bois!) MÊME la fin de semaine, MÊME au restaurant, MÊME dans des soupers entre amis… Ouf!

Mais, je suis prête! Je vais la gagner, ma bataille! Cinq ans, hein ? Regarde-moi bien aller! Bien, peut-être six ans… ou quatre…

On ne mettra pas de chiffre comme objectif !

 

 

 

4 commentaires

  1. Wow magnifique témoignage! Et je ne savais pas du tout qu’il fallait cinq ans pour intégrer un nouveau mode de vie. C’est vrai qu’on a tendance à retomber très vite dans nos petits travers, quels que soient nos objectifs.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s