Se sortir d’une relation toxique

J’ai été dans une relation toxique pendant quelques années. Quatre ans et demi pour être plus précise. C’est pas long, mais quand on y pense, le vivre au quotidien, ça peut paraître comme une éternité.

Le pire c’est que je ne le savais même pas. Je ne connaissais pas la définition d’une personne ou d’une relation toxique. Je n’avais jamais entendu parler de ça. Je l’ai découvert un peu par hasard, en lisant des articles sur internet, à force de poser des questions existentielles à Google.

Donc,  pendant quatre ans et demi, je me sentais mal dans ma peau. Je me sentais de trop dans la pièce, je sentais que je dérangeais, que mes idées ou mes commentaires étaient insignifiants. Je n’avais plus de confiance en moi. Je marchais sur des oeufs; je devais faire attention à ce que je disais ou à la manière dont je le disais afin de ne pas être mal interprété. J’étais constamment malade; maux de tête, maux de ventre, sinusites, rhumes, douleurs et raideurs corporelles, troubles digestifs, troubles du sommeil, anorexie, problème de consommation d’alcool, stress intense, sentiment de culpabilité, anxiété, dépression,  et sans oublier, le fait d’être victime de violence psychologique.

Se faire dire des phrases comme : Tu vas pas sortir arrangé de même ? ou encore  J’aimerais ça avoir du fun à soir, donc c’est pour ça que tu viendras pas au party avec moi, n’était que chose courante dans notre relation. Je m’en veux de ne pas avoir vu tout cela plus tôt, de ne pas avoir réagi au bon moment. Quand j’entendais ça, j’étais sidérée. Je ne savais pas quoi faire ni quoi dire. Quand on finit par en parler à quelqu’un, il faut s’attendre à entendre : Voyons, laisse-toi pas parler de même!  ou Voir que tu as rien fait ou dit!, mais quand on se retrouve dans cette situation, avec la personne qu’on aime (malgré tout), les choses sont différentes, croyez-moi. C’est un peu comme avoir le syndrome de la femme battue : on le sait que c’est pas correct, mais on reste quand même dans la relation, car on croit toujours que l’autre va finir par changer ou encore que ça ne se peut pas que quelqu’un qui prétend nous aimer nous dise ça intentionnellement. On l’excuse, on lui trouve des bons côtés pour atténuer ses mauvais.

J’aimais tellement cette personne que je ne m’étais pas aperçu de la manière dont il me traitait. On n’est pas toujours obligé de recevoir physiquement un coup de poing pour que ça fasse mal. Des mots peuvent aussi bien faire le travail, voire même un simple regard ou une mimique peut y arriver. On ne devrait pas être gêné de demander le respect, bien qu’on ne devrait même pas être obligé de le demander, point. Heureusement, je n’ai plus ce problème aujourd’hui, car mon chum actuel est une personne extraordinaire.

Bien que je n’aime pas particulièrement vivre dans le passé, je crois tout de même que c’est important d’en parler, car ça peut permettre à d’autres personnes de réaliser certaines choses.

Voici donc quelques points à prendre en considération si vous croyez être dans une *relation toxique

* Quand je dis « relation », ça peut aussi être une relation amicale ou parentale et pas nécessairement amoureuse.

Les personnes toxiques se retrouvent partout parmi nous. Il faut ouvrir l’oeil et surtout agir avant qu’il ne soit trop tard!

*** Prendre note que les dix exemples mentionnés ci-bas proviennent de mon expérience personnelle. Aussi, afin d’alléger le texte, je parlerai de la personne toxique en utilisant le genre féminin. ***

Des pauvres victimes

La personne toxique est souvent victime de bien des choses dans la vie. Graves ou banales. Elle est même prête à s’inventer des maladies ou se placer volontairement dans une mauvaise situation pour attirer la sympathie. Elle se victimise énormément. Elle est prête à manipuler les gens autour de vous pour que ces derniers la prennent en pitié. Vous vous ferez alors passer pour la personne « sans coeur ».

Toujours plus et on généralise beaucoup

La personne toxique est souvent meilleure que vous ou sa situation est toujours « pire » que la vôtre. Elle a une meilleure histoire, sa blague est plus drôle, il lui est arrivé quelque chose de « bien pire », elle a été plus malade, elle travaille plus que les autres au bureau, etc. Également, elle aime parler en utilisant des termes comme « toujours » ou « jamais ». Vous ne faites « jamais » ceci, vous parlez « toujours » comme cela.

Manipulatrice exemplaire

La personne toxique sait comment parler aux autres afin d’obtenir ce qu’elle veut. Elle peut utiliser son charisme ou son charme pour atteindre ses objectifs. Elle peut vous présenter ceci sous forme de phrase comme: Toi qui es si bonne à faire ceci, tu pourrais le faire à ma place! Vous aurez l’impression de lui servir de secrétaire, de taxi ou de servant. Ce qui est probablement le cas, malheureusement.

Votre opinion. Quelle opinion ?

La personne toxique n’en a que faire de vos idées ou de vos opinions. Vous pouvez perdre votre temps à les partager si ça vous chante, mais elle ne les prendra pas en considération et au final, elle fera à sa tête.

Personne contrôlante et p’tit joe-connaissant / madame je sais tout

La personne toxique est une personne qui est contrôlante. Elle ne maîtrise pas particulièrement bien quelque chose, mais elle voudra tout de même tout contrôler et faire comme si elle était une encyclopédie sur deux jambes. Elle aime aussi jouer à la personne savante. Elle a suivi un cours de psychologie, il y a 10 ans au Cégep ? Elle se dit psychologue et connaissante en la matière. C’est elle qui donne les meilleurs conseils. Elle a les références qu’il vous faut!

Sa vie c’est la réalité

La personne toxique juge beaucoup les autres même si elle dit que non. Elle croit que ses expériences personnelles sont les seules façons de faire les choses. Il n’y en a pas d’autres. Parce qu’elle a vécu ceci, alors il faut forcément que vous fassiez de même, sinon, vous êtes un idiot à ses yeux. Rien de moins!

Capricieuse et rancunière

La personne toxique est un adulte-enfant qui sera capable de vous faire perdre votre patience en un rien de temps. Elle aime s’obstiner, tout virer à son avantage, que ce soit en déformant la réalité, en créant un malaise ou en créant un sentiment de culpabilité chez l’autre. Elle vous a rendu service il y a 8 ans? Elle vous le rappellera avec plaisir. Vous aurez toujours l’impression de lui devoir quelque chose. Elle ne fait rien pour rien. Ne l’oubliez pas. Car elle, elle s’en souviendra!

Isolement

La personne toxique saura comment vous isoler tranquillement de votre famille et de vos amis. Elle passera des commentaires désobligeants sur eux et tout deviendra vite compliqué lorsque vous voudrez aller dans un souper de famille ou organiser une fête avec vos amis. Ça ne l’intéresse jamais, sauf si l’on parle de sa propre famille ou de ses amis.

Estime de quoi ?

La personne toxique s’assurera que vous n’ayez plus aucune estime de vous-mêmes après un certain temps. Elle commentera la façon dont vous vous vêtissez. Elle vous dira que vous devriez perdre du poids. Elle aime vous ridiculiser, en privé ou en public; elle rit de vos idées… Cela est un manque flagrant de confiance en elle, mais elle fera beaucoup de projection sur vous. Au fond, c’est elle qui est insécure, maladroite et surtout, malheureuse.

Non ?

La personne toxique n’aime pas se faire dire non. Si vous prenez la décision de la quitter, elle pourrait même aller jusqu’à vous convaincre de revenir pour ensuite vous laisser. Elle doit avoir le dernier mot à tout prix. Elle aime se faire croire que les décisions viennent d’elle-même. Si vous avez le malheur de lui dire non, c’est comme refuser d’acheter un bonbon à un enfant quand on est au dépanneur. On n’en entend plus la fin!

Le plus important, je crois, dans une situation comme ça, c’est de s’écouter et d’écouter son corps (maux, malaises, maladie chronique). N’hésitez pas à en parler à une personne de confiance ou en cas de doute, à un professionnel de la santé. Il n’y a pas de mal à demander de l’aide lorsqu’on se sent ridiculisé ou méprisé par quelqu’un de notre entourage. Couper les ponts avec cette personne peut sembler difficile à première vue, mais dans la plupart des cas, c’est ce qu’il faut faire. Je crois que personne ne mérite de se sentir mal dans sa peau.

Nous avons tous droit au BONHEUR et personne ne devrait nous empêcher de nous sentir bien.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s