Apprentissage en famille : Un sujet qui me passionne

Peut-être avez-vous remarqué sur les réseaux sociaux les hashtags #30joursaef       #jesoutiensapprentissageenfamille ou  #30joursunschooling.

En ce mois de novembre 2017, les familles faisant « l’école à la maison » ont choisi de se faire voir et entendre dans leur communauté. Leur défi ? Démontrer au moins une des activités réalisées avec leur(s) enfant(s), et ce, pour chacune des journées du mois de novembre.

Pourquoi ce genre de défi ?

Parce qu’une nouvelle loi pourrait bien modifier leur droit à l’éducation à domicile tel que ces familles le font présentement.  Sans tomber dans tout le charabia de l’école à la maison et les termes qui en découlent (unschooling, homeschooling, etc.) je tiens à vous faire connaître un peu plus le monde des apprentissages en famille.

Personnellement, je ne fais pas « l’école à la maison », dans le sens où mes enfants vont à l’école tous les jours pour apprendre les compétences jugées utiles par le système scolaire québécois. Par contre, je considère faire de « l’apprentissage en famille », parce que dès que le son de la cloche se fait entendre, NOUS prenons la relève des apprentissages et de la culture. Le « nous » désigne naturellement leur père (mon conjoint) et moi, mais aussi nos enfants entre eux.

Il y a une différence pour moi entre école et apprentissage. Allez à l’école c’est mécanique. On apprend des choses précises à un moment précis. Apprendre, c’est profiter de chaque instant pour évoluer. Un oiseau sur une branche permet de parler des animaux, un camion qui ne démarre pas de mécanique et un œuf, du cycle de la vie!

Avez-vous déjà réalisé que votre enfant peut apprendre plus en jouant une heure à la maison qu’en étant une journée à l’école ? Parce qu’il s’amuse, parce qu’ils ne sont pas 24 qui essaient de comprendre en même temps à des rythmes différents, parce qu’il a une relation de confiance et d’amour avec vous, parce qu’il ne vit pas le stress de la compétition et des évaluations ou simplement parce qu’il est confortable. Je pourrais continuer la liste de bénéfices longtemps.

Jeux, bricolages, recettes, expériences scientifiques, activités sportives, sorties familiales, vie quotidienne; autant de façon d’apprendre! N’y a-t-il pas déjà eu une époque où le maître apprenait à son initié un métier ? Où la grand-mère montrait le tricot à ses petits-enfants ? Une transmission des savoirs comme le mentionnait Mathieu Roy dans son texte : Passer le flambeau : La transmission du savoir de génération en génération.

Dans le monde de l’apprentissage, il existe plusieurs pensées et courants. Certains courants sont plus reconnus, comme l’approche Montessori, d’autres sont encore à découvrir. Certaines familles choisissent de suivre un programme, d’autres vivent librement leurs apprentissages au gré des jours.

L’important dans tout cela est de voir son enfant évoluer et s’épanouir. Que l’on croie ou non en notre système d’enseignement, ça ne doit pas nous empêcher d’apprendre. Bien au contraire, plus l’enfant sera stimulé, plus il se développera. C’est pour toutes ses raisons que certains parents choisissent l’école à la maison comme étant un moyen efficace de voir leur(s) enfant(s) apprendre dans un contexte familier. C’est aussi pour ces raisons que j’appuie leur cause.

Et vous ?  Avez-vous déjà songé à faire l’école à la maison ?

 

Voici une bonne référence pour en connaître plus sur l’école à la maison : 

Association Québécoise pour l’Éducation à Domicile

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s