Maison de répit l’Intermède et Centre de jour Évasion : 2 organismes offrant du répit aux proches aidants

Prendre soin de soi tout en prenant soin d’un proche malade ou déficient.

C’est la mission que se sont donnés la Maison de répit l’Intermède et le Centre de jour Évasion. Les 2 organismes visent à offrir du répit aux familles qui s’occupent soit :

  • D’un proche aîné en perte d’autonomie (Centre de jour Évasion)
  • D’un proche ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme (Maison de répit l’Intermède)

 Aider un proche malade, avec une déficience ou une incapacité touche de plus en plus de familles.

Selon les résultats de l’Enquête sociale générale de 2012[1], « près de la moitié (46 %) des Canadiens âgés de 15 ans et plus, soit 13 millions de personnes, ont fourni au cours de leur vie des soins à un membre de la famille ou à un ami ayant un problème de santé de longue durée, une incapacité ou des problèmes liés au vieillissement. »

Cette aide peut être ponctuelle ou sur le long terme. Une chose est certaine : il est difficile de prévoir à l’avance quand ça arrivera ni le temps que cela va prendre. Cette aide prend également une multitude de formes : transport, hébergement, aide à l’entretien de la maison, épicerie, gestion des finances, prise de rendez-vous médicaux, soutien affectif… Et elle varie également en termes de nombre d’heures par semaine.

Au final, si chacune des situations est unique, on retrouve tout de même de nombreux points communs, notamment au niveau des conséquences :

  • Conséquences financières : augmentation des dépenses et baisse des revenus (ex. : quand le proche aidant doit diminuer son temps de travail ou arrêter de travailler)
  • Conséquences sur la vie sociale : diminution du temps consacré aux amis, à la famille, au bénévolat…
  • Conséquences sur la santé : stress, problèmes de sommeil, problèmes physiques [2]

Même si ces conséquences sont désormais bien connues et bien documentées, il n’est pas rare de voir certains proches aidants s’épuiser à la tâche et demander du soutien lorsqu’il est trop tard. Pourtant plusieurs ressources existent partout au Québec.

Par exemple, la Maison de répit l’Intermède, située à Beloeil en Montérégie, offre aux familles des temps de répit du jeudi au lundi, et ce, de jour comme de nuit. Les fins de semaine sont réparties par groupe d’âge et/ou d’intérêt (les enfants, les adolescents, les jeunes adultes et les adultes). Durant la période estivale, la semaine de relâche, ainsi que durant les congés fériés et scolaires, les services sont offerts tous les jours à toutes les familles utilisatrices. Les résidents participent à différentes activités : bricolage, cuisine, zoothérapie…

Selon Martine Riopelle, directrice générale de l’organisme :

« Les parents recherchent un endroit où leur enfant peut être aidé en toute sécurité et avoir accès à des services spécialisés pendant que les autres membres de la famille prennent une pause. Les parents nous demandent que les enfants se retrouvent dans un milieu le plus naturel possible : milieu chaleureux, activités comme à la maison… »

Concernant les aînés, le Centre de jour Évasion situé à Montréal offre du répit à domicile 7 jours sur 7 et en centre de jour, du lundi au samedi pour les proches aidants qui s’occupent d’un proche aîné en perte d’autonomie. Les intervenantes, toutes formées et qualifiées, offrent des activités variées de stimulation cognitive et physique, et favorisent la socialisation des personnes aînées.

Malgré l’existence de ces ressources, plusieurs raisons empêchent les familles de demander de l’aide :

  • Elles ne pensent pas qu’elles ont besoin d’aide, tout simplement;
  • Elles ne savent pas quelle aide demander;
  • Elles ne connaissent pas les ressources existantes;
  • Elles se sentent coupables de demander de l’aide pour elles;
  • Elles pensent qu’elles peuvent tout faire toutes seules;
  • Les services coûtent trop cher…

Les familles ont donc tendance à attendre le dernier moment avant de demander du soutien. Martine Riopelle indique que les parents font souvent appel à la Maison de répit l’Intermède en dernier recours, quand ils sont à bout de souffle, quand l’équilibre familial est mis en péril. Cela empiète ainsi sur la santé psychologique des autres membres de la famille.

Pourtant, une fois qu’elles commencent, les familles reconnaissent que le service a changé leur vie, et celle de leur enfant : celui-ci revient plus calme et souriant. Et les parents reçoivent aussi du soutien de la part des intervenantes pour les aider dans la communication, adapter la routine du coucher…

Le répit est une des formes de soutien qui existe au Québec pour les proches aidants.

Si vous êtes proche aidant (ou connaissez une personne qui s’occupe d’un membre de sa famille), et que vous aimeriez pouvoir prendre également soin de vous…

Voici quelques questions à vous poser pour commencer à y voir plus clair :

  • Qu’est-ce qui est le plus facile pour vous dans la relation d’aide?
  • Qu’est-ce qui est le plus difficile?
  • Comment la gérez-vous actuellement?
  • Qu’est-ce qui vous donne de l’énergie? Qu’est-ce qui vous en demande beaucoup?
  • De quoi êtes-vous vraiment responsable? Qui d’autre pourrait vous aider?
  • Quels sont les éléments qui sont sous votre contrôle?
  • Qu’est-ce qui est VRAIMENT important pour votre proche, pour vous?

Si malgré ces questions, vous rencontrez encore des difficultés…

 Voici quelques autres ressources pour vous guider :

 

Parce que c’est aussi en prenant soin de vous que vous prendrez soin de votre proche.

 

[1] http://www.statcan.gc.ca/pub/89-652-x/89-652-x2013001-fra.pdf , page consultée le 12 décembre 2017

[2] https://www.statcan.gc.ca/pub/75-006-x/2013001/article/11858-fra.htm , page consultée le 12 décembre 2017

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s